Introduction à l’aromathérapie

 

Chez Nectarome, tous nos produits sont développés et basés sur des principes d’aromathérapie bien précis. L’aromathérapie qu’est ce que c’est ? Elle est définie comme suit : thérapeutique par ingestion, massage du corps ou inhalation d’huiles essentielles végétales ou d’essences aromatiques. Depuis 1997, nous avons à cœur de créer des produits qui apportent des bénéfices au corps et à l’esprit. Cela est possible notamment grâce à nos matières premières de haute qualité, sélectionnées avec soin, et à une parfaite connaissance de l’aromathérapie et des huiles essentielles présentes dans nos produits.

 

Huiles végétales et huiles essentielles

Quelle est la différence entre une huile végétale et une huile essentielle ? Une huile végétale est tout d’abord un corps gras. Elle est obtenue par pression, de préférence à froid pour garantir une qualité optimale, de graines de certains fruits : argan, nigelle, sésame etc. De par les acides gras qu’elles contiennent, ce sont des huiles dites fixes. Une huile essentielle est un corps non-gras. C’est une huile volatile qui est obtenue par un processus de distillation, généralement d’une feuille ou d’une fleur. Les fleurs et feuilles distillées sont pour la plupart des PAM (Plantes Aromatiques et Médicinales). La distillation est un processus chimique appelé « technique d’entrainement à la vapeur d’eau » qui peut s’expliquer dans le schéma ci-dessous :

 

 

La température de distillation idéale est de 115°C. A la fin du processus, nous récupérons donc dans l’essencier, l’huile essentielle et l’hydrolat ou “eau florale” si l’on a distillé des fleurs : c’est le cas pour les eaux de rose ou de fleur d’oranger par exemple.

 

Essence ou huile essentielle ?

Une essence n’est pas la même chose qu’une huile essentielle, mais l’huile essentielle découle de la distillation de l’essence. En effet, les molécules d’essence de la plante été modifiées par la distillation, donc on ne garde pas le terme essence mais on utilise le terme d’huile essentielle.
Pour les agrumes, on utilise le zeste (la peau) que l’on presse à froid sans distillation et on obtient donc de l’essence d’agrume. Dans ce cas particulier, on garde le même nom car il n’y a pas de modification chimique de la molécule. L’essence et l’hydrolat sont dans ce cas séparés par décantation.

 

 

Nous espérons que cet article vous a plus. N’hésitez pas à nous posez vos questions. A très bientôt,

L’équipe Nectarome 🤍